1. Accueil
  2. >
  3. Nouvelles recettes
  4. >
  5. Plat
  6. >
  7. Viandes
  8. >
  9. Colombo
Saucegrimich

Colombo

photo saucegrimich


La poudre à colombo est un mélange de curcuma, coriandre, fenugrec, clou de girofle, cumin, poivre, graines de moutarde et ail.
Originaire du Sri-Lanka, dont elle tire le nom de la capitale Colombo, elle a été exportée à travers le monde au gré de l’émigration indienne et sri-lankaise.
Si sa base reste constante, sa composition peut varier légèrement suivant qu’elle s’appelle curry en Inde, massalé ou carry à La Réunion, raz-el-hanout dans les pays arabes, ou colombo aux Antilles.
Elle entre dans la composition de nombreuses recettes, rangées sous l’appellation « curry », « carry », « massalé » ou « colombo ».
Aux Antilles, ce plat se prépare surtout avec du poulet, du porc, de l’agneau, du cabri.
1 poulet peut se remplacer par une épaule d’agneau avec os, coupée par le boucher.
Ce plat peut se préparer la veille, il est très bon réchauffé.


6 pers.
découpe du poulet :1/2 h.
préparation des légumes :1/2 h.
1 h ou 2, laisser mitonner.

11 kg 121 6 gousses311 cuiller à café1 cuiller à café2 cuillers à soupe1 boîte
pouletcourgettesauberginepatates doucesoignonailéchalotespiment antillaispersilanis en poudrecoriandre en poudrepoudre à colombolait de coco (facultatif)
a
a
a
a
a
a
a
a
a
a
a
a

Découper le poulet en morceaux, enlever un maximum de peau, ce qui évitera à la sauce d’être trop grasse.
Couper aubergine, courgettes et patates douces en petits cubes.
Émincer l’oignon, couper les échalotes.

Dans une cocotte contenant un peu d’huile, mettre 2 gousses d’ail écrasées, les poudres d’anis et de coriandre, laisser blondir le temps que la matière grasse s’imbibe de jus d’ail et des poudres.


Ajouter les morceaux de poulet, les faire revenir, les saler.
Lorsque le poulet a doré, ajouter l’oignon émincé et les échalotes coupées, laisser revenir quelques minutes.
Ajouter les légumes en cubes, bien remuer et couvrir. Les légumes vont rendre de l’eau donc il est inutile d’en ajouter mais remuer souvent au début.
On peut verser une boîte de lait de coco, l’ensemble cuira dans le lait.


Quand il y a suffisamment de liquide, ajouter l’ail en morceaux, la poudre de colombo et le piment, saler.


Le piment peut être coupé en petits morceaux au préalable. Attention, utiliser des gants, éviter de trop le toucher. Même après s’être bien lavé les mains, ne pas se frotter les yeux.
Si le piment est ainsi coupé, on ne maîtrise pas son intensité dans le plat.
Mieux vaut peut-être le laisser entier dans une mousseline, ce qui permet éventuellement de l’enlever si on se rend compte que le plat est trop épicé. Il faut éviter que les pépins se répandent dans la sauce car elle serait trop forte.

Si le colombo n’a pas cuit dans du lait de coco, il est possible d’en ajouter au dernier moment.

Peut se servir tel quel ou avec du riz.

D’après La bonne cuisine des Antilles – Roselyne Ribère – Solar

© 2024 Saucegrimich

Thème d'Anders Norén modifié par MM